The Real Kristen Stewart

19 octobre 2014

Interview Camp X-Ray: USA Today

Nouvelle interview de Kristen pour USA Today lors de la promo de Camp X-Ray ...

 

Kstewartfans

Il y a presque deux ans précisément, Kristen Stewart était voûtée dans un coin sombre du restaurant de Tribeca Grand Hotel, en sirotant un verre de vin rouge et regardée la salle sans relâche. 

Elle ne détestait rien d'autre que quand des personnes la repère, reste bouche bée et ensuite prétende que rien ne s'est passé. Par contre, elle déteste aussi la sensation d'être regardée fixement, ce qui accompagne la plupart des personnes célèbre quand ils sont repérés à faire des choses comme manger ou boire ou prendre de l'essence.

En cet après-midi ensoleillé, légèrement venteux, dans le hall de l'hôtel Greenwich pour promouvoir son dernier film, Camp X-Ray, Kristen Stewart, 24 ans, jette souvent des coups d’œil autour de la salle, mais elle est visiblement plus détendue, à l'aise et calme.

"Je suis vraiment heureuse en ce moment, très heureuse," dit-elle. "Je ne regarde définitivement pas furtivement - j'aime regarder autour des choses. Je me sens bien. Je ne surmonte pas la peur en ce moment.
(...)

Ces jours-là (dans ses précédentes promo), Kristen Stewart dit, "J'avais peur de beaucoup de choses. Je ne surcompensais pas mais je compensais. Maintenant, je n'ai pas d'appréhension à propos de rien, ce qui est génial. Je peux être derrière tous mes efforts créatifs plus qu'avant. Je suis très heureuse et stimulée et inspirée et détendue.

Elle ne s'expliquait ou ne se plaignait pas, elle gardait la tête baissée et faisait interview après interview, avec une envie de retourner à sa journée de travail pour garder un certain sens de l'équilibre et de concentration. Mais, comme ils disent, attention à ce que vous espérez. Maintenant, avec sept nouveaux films à son actif, Kristen Stewart ressent le contraire, un profond besoin d'une pause.
"Je le fais toujours." 

Financièrement, elle se sent libre si et quand elle veut, merci à ces années en tant que Bella Swan, en face de l'Edward Cullen de Robert Pattinson. Et même si elle dit qu'elle n'a jamais été "très orientée métier" ou "enclin économiquement," Kristen Stewart sait qu'à l'avenir, elle peut prendre et choisir ce qu'elle veut faire, sans se baser sur les paiements de prêts immobiliers mais sur les désirs artistiques.

"Tous le monde dit, "tu vas retourner faire des films indépendants." J'ai essayé de faire des films indépendants entre chaque films Twilight. Je le fais toujours," dit-elle. "En plus, Twilight était initialement un génial film indépendant pour adolescent. Il y avait quelque chose à propos de ça que je pensais être génial et spécial. Je n'essaie pas de faire penser aux gens que je suis sérieuse ou autre chose. Les rôles pour les femmes à Hollywood - ils sont très étroits catégoriquement. Quand un bon scénario sort du lot en étant unique, je saute dessus."

Et elle n'a que des bons souvenirs sur Twilight, sans aucun ressentiment de tout bagage qui a suivi. 

"Qu'est-ce que je retiens de ça ? Je veux faire un bon travail. On a tous travaillé très dur sur ces films, en fait. Chaque moment et chaque jours nous ont conduits là où nous sommes maintenant. Être dans quelque chose de plus grand que moi était un bon test pour mon personnage et une bonne introduction à moi-même. C'était un processus accéléré de devenir adulte," dit-elle sur la célébrité déclassée en tant que Bella. 

Cette fois, sa sortie principale est Camp X-Ray (en sortie limitée), met en vedette Kristen Stewart en tant que soldat de l'armée naïf à Guantánamo. 

Bien que d'abord elle fait face à des prisonniers politiques qui semble, pour elle, présenter une petite menace, elle en vient à comprendre toute la complexité sur ce qu'est vraiment la guerre contre le terrorisme, et comme il est dépourvu de simples réponses ou des méchants et des victimes.

"Je ne suis définitivement pas de ceux qui s'emporte à propos des choses dont je tiens. Vous pouvez changer les choses d'une autre façon. C'est pourquoi faire des interviews à propos de ça est amusant pour moi. Mec, j'ai fais un film. Je pensais que c'était un rappel courageux," soupire-t-elle. "Ce n'est pas juste en aucune façon. ... J'étais vraiment contente de jouer une fille Américaine qui est tellement simple. L'exploration de la vérité et la découverte n'est pas ce pourquoi on est connu. Je sais que ça sonne vraiment négatif, mais je pense que c'est vrai. Je pensais que c'était intéressant d'avoir cette fille, une bonne personne, une personne douce, une fille positivement susceptible de faire quelque chose, qui veut s'oublier elle-même et veut être digne de quelque chose. Comment voulez-vous condamné quelqu'un qui veut servir son pays ? Le dénigrement de cette notion était vraiment intéressante."
La vie dans - et sur - la célébrité.

Après avoir repousser les avances en état d'ébriété de son patron, Amy Cole de Kristen Stewart est piégée dans une situation qui échappe à son contrôle, avec une hostilité à la fois implicite et évidente dirigée contre elle. Pendant tout ce temps, elle doit être pro avec les condamnés, détestée par les prisonniers sous sa surveillance. 

En tant que personne célèbre, Kristen Stewart a t-elle eu le sentiment de se juger elle-même ?

"En fait, ouais," dit-elle. "Je n'ai jamais fais cette connexion. Bien sûr, que je ressens ça. C'est idiot. (Le jugement extérieur) est une projection transparente. C'est très étriqué. Cela n'a rien à voir avec moi. C'est les complexes de tous le monde.

Vêtue d'un petit top blanc, qu'elle tire souvent vers le bas, un pantalon noir jusqu'à la cheville et des baskets, ses cheveux rasés ébouriffés, Kristen Stewart est amusante, modeste mais la présence totalement sérieuse. C'est difficile de concilier la petite brunette assise en face de vous avec la grande célébrité dont les fans dévorent chaque détails de sa vie. 

La célébrité, dit Kristen Stewart, est ce qu'elle est. "Je ne suis pas non plus que mal à l'aise avec parce que je m'y suis habituée. Je la traverse vraiment et me renforce chaque jours. Je suis mieux avec ça que je ne l'ai été. J'aime être mal à l'aise. J'aime défendre des choses," dit-elle. 

Kristen Stewart vient juste de terminer son dernier film, le futuriste Equals, avec Nicholas Hoult et réalisé par Drake Doremus de Like Crazy. Le projet, dit-elle, l'a déchiré émotionnellement, et nécessité ce qu'elle pensait le temps qu'elle avait besoin : une pause pour être Kristen, la personne. Elle ne lira pas un seul scénario. 

"Je vais prendre des vacances parce que j'ai travaillé pendant deux ans. Je suis une actrice et c'est ma forme d'art, et parce que j'ai commencé si jeune, je me suis souvent sentie intimidée et insuffisante quand je pense aux autres formes d'art que je veux créer. ... Je vais acheter un espace de vie et de travail au centre de L.A. et je vais faire quelques trucs avec mes mains. Littéralement, j'ai pris cette décision il y a des semaines," sourit-elle, en ajoutant qu'elle va aussi "réaliser un court métrage."

Et elle pourrait même faire l'impossible : sortir et trainer avec des amis sans que les paparazzi ne la suivent. Elle prend le bon avec le mauvais, sachant que le fait de se cacher est simplement une partie intégrante de la célébrité. 

"Une chose qui va rester avec moi pour toujours c'est que j'aime vraiment travailler. J'adore le boulot. Je suis un peu d'accord avec l'isolement. Parfois, je me rends compte que ce n'est pas tellement normal. C'est bizarre, mais ça me donne l'opportunité de faire ce que j'aime," dit-elle. "J'espère que c'était un peu plus normal. Les projets sont difficiles. Vous devez être prêt à les changer à tout moment. Si vous marchez dans un endroit et qu'il y a des cinglés, vous partez.

L'autre chose, admet Kristen Stewart, est qu'elle regarde toujours au dessus de son épaule. "Je suis devenue meilleure à propos de ça. Peu importe. Si tous le monde me regarde, c'est bien."

 

Kristen Stewart adore sa coupe de cheveux court. Et, on adore aussi. C'est facile. C'est fonctionnel. Et cela requiert d'un minimum d'entretien. 

"Je vais continuer avec ça pendant un moment. A un moment, je les laisserai pousser parce qu'ensuite j'aurais plus d'options pour des rôles. Je n'aime pas porter de perruque. Je déteste porter des perruques dans des films. Cela fait faux pour moi," nous dit-elle.

En tout cas, ça a été des plutôt bons mois pour Kristen Stewart. Pendant qu'elle promouvait son dernier film, Camp X-Ray, à New York, elle a rencontré son icône, Patti Smith, à la fête. Et oui, même Kristen Stewart est une grande fan. 

"Elle s'est approchée de la table. Elle est tellement géniale et complétement ouverte. Je ne pense pas qu'elle se sente concernée. Elle était genre : "c'est la pleine lune et j'ai entendu que tu étais en ville et je t'aime vraiment beaucoup et je pensais que je devais venir et essayer de te trouver et te voilà." Et j'étais : "Oh." C'est une grande inspiration pour moi. Son corps de travail est partout sur la carte et je trouve ça très inspirant. C'est comme le destin. Je peux le sentir. Elle était : "Qu'est-ce que tu fais ? Tu es heureuse ? Qu'est-ce que tu fais ?" J'étais genre : "Tu veux qu'on fasse quelque chose ensemble ?"

Bien sûr, Kristen Stewart relit maintenant "Just Kids" de Patti Smith. 

"Vous lisez ce livre et tout ce que vous voulez faire c'est de sortir et d'oublier que vous avez un travail et prendre un carnet à dessin et un journal et observer," dit-elle.

 

Source et Traduction: Kstew France

Posté par BelliBells à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Nicholas Hoult parle d'Equals et de Kristen

Dans une interview pour Collider, Nicholas Hoult parle d'Equals et de Kristen ...

 

kristen-stewart-1024x768

 

Collider : (...) Parlons d'Equals, parce que j'adore le travail de Drake. Je pense que c'est vraiment un réalisateur talentueux. Pour les personnes qui ne savent pas, dites-nous de quoi ça parle et le fait que vous ayez tourner partout.

Nicholas Hoult : Ouais, on a tourné partout au Japon et Singapour. Vous savez pour le travail de Drake, il fait tout à propos des histoires d'amours, des connexions, des humains... tout ça. C'est honnêtement l'une des meilleurs expériences que j'ai eu sur un film. Je me suis senti très inspiré en travaillant avec lui et Kristen tous les jours. J'étais assis et j'étais, "Wow." Son style de cinéma, j'adore. Il y a beaucoup d'âme dedans. J'ai vu des petits extraits sur le film et ça évoque tellement d'émotion et il évoque beaucoup de choses sur le tournage. Je me sentais comme si - je ne l'ai pas vu, je ne sais pas - mais en ce qui concerne mon jeu, c'était la meilleure expérience quand il me guidait et voulait juste... c'est simple ce qu'il demande. Il veut que vous soyez vulnérable et il veut que vous soyez honnête. Il est, "Tu n'as pas à représenter quoi que ce soit. Ne dit rien si ça ne semble pas réel pour toi. Sois juste honnête." C'est la première fois que je travaillais avec un scénario, mais il y avait aussi un peu d'improvisation et... ouais, désolé [Rires]. Le film est à propos d'un genre de monde futuriste où les humains détruisent le monde, et ensuite, ils font ce collectif où tous le monde travail pour le voyage dans l'espace et tout ça, mais parce que l'émotion humaine était essentiellement ce qui nous amenés à détruire le monde, maintenant quand vous êtes enfant, vous êtes génétiquement modifié de sorte à ce que vous ne ressentez pas les choses et vous ne tombez pas amoureux. Vous n'êtes pas comme un robot, vous pouvez toujours créer et vous pouvez toujours travailler. C'est toujours là, mais votre âme vous est enlevée. Ensuite, mon personnage commence à voir des choses dans ce monde, tout commence à se défaire autour de lui, et il commence à remarquer le personnage de Kristen Stewart et il est, "Attends une minute, il y a quelque chose qui se passe ici et je commence à ressentir des choses," et ensuite le film décolle à partir de là. 

Donc basiquement, la modification a peut être échoué un peu. 

Nicholas : Ouais, donc basiquement, il a cette chose qui s’appelle "SOS", ce qui est Switched On Syndrome (Échange Sur Syndrome), et c'est un monde utopique, mais si vous avez cette maladie, vous êtes amené à "la tanière", qui est un endroit horrible où vous finissez par mourir et tout se termine. Ouais, le sentiment que ce n'est pas ce qu'ils font. C'était incroyable parce que vous jouez ce personnage qui n'a jamais expérimenté ou ressentie toutes ces choses avant, donc vous faites toutes ces choses, ce qui est un peu similaire d'une certaine façon au personnage que je jouais dans Warm Bodies où il y a ces choses à propos d'éveil et ensuite ressentir trop de choses, ne pas être capable de gérer et vouloir essayer et partir de là - on a tous été par là. Vous savez quoi ? J'ai hâte que les gens voient ce film. J'ai hâte de le voir. 

J'ai hâte aussi. Spécialement, quand c'est tourné à travers le monde comme ça, parce que ça ajoute de la valeur de production à quelque chose quand vous tournez sur place dans des endroits réels, et peut-être des endroits qui sont hors des sentiers battus.
Nicholas : Ouais, et c'est aussi ça y ressemble. La ressemblance et la musique. Drake a créé cette playlist de trente chansons pour moi, avant de faire le film, je l'écoutais presque tous les jours et je marchais et j'écoutais cette musique. Sur le tournage, je les mettais tous le temps dans mes oreilles et je le jouais sur le tournage aussi pour le moment silencieux où Kristen et moi faisons les scènes mais le son ne va pas être utilisé, il avait la musique qui jouait. Je l'ai appelé Dream Flare (Éclateur de rêve), Dream Flare Doremus [Rires]. Il adore un peu flamboiement dans ses films. Il tourne magnifiquement.

 

Source: Kstew France

Posté par BelliBells à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Photoshoot 2014: USA Today

Photoshoot 2014

 

USA Today 

 

1

2 3

 

Source: KstewartFans

Posté par BelliBells à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 octobre 2014

Camp X-Ray: Les extraits

Retrouvez ici tous les extraits de Camp X-Ray ...

 

 

 

Source: KstewartNews

Posté par BelliBells à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Stills -> Camp X-Ray

Stills 

 

Camp X-Ray 

 

kn KSTEWARTFANSCXR2014 (1)

KSTEWARTFANSCXR2014 (3)

 

 

Source: KstewartNews

Posté par BelliBells à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



17 octobre 2014

TOP 10 des femmes les mieux habillées de la semaine

Vogue et Tops in Lexington ont placés Kristen dans leurs TOP 10 des femmes les mieux habillées de la semaine ...

 

10712914_10152758698538913_4925367916066128452_n

 

 

Pour Vogue Kristen est à la 2nd place et pour Tops in Lexington elle est 1ère avec sa tenue de chez Chanel 

 

Source: KstewFrance

Posté par BelliBells à 13:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Sils Maria: premier prix pour Kristen

Est ce le début d'une pluie de récompence pour Sils Maria et son casting?! Kristen à obtenue le prix "Best Supporting Performance" pour sa prestation dans Sils Maria ...

 

bestsupportingperformancekscosm

 

Source: KstewFrance

 

Posté par BelliBells à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Apparence 2014: The Tavis Smiley Show

Apparence 2014

 

The Tavis Smiley Show - 15 Octobre 

 

1 2

3

¤¤¤

Avec Adir Abergel et Jillian Dempsey 

B0BS1UcCQAAPJb0

 

Source: KstewartNews & Kristen Stewart France

Posté par BelliBells à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

The Tavis Smiley Show

Kristen sera dans le 'Tavis Smiley Show' le 21 Octobre. L'émission à été enregistrée il y a quelques jours ...

 

iuihj-1024x502

tavis

 

Source: KstewartNews

Posté par BelliBells à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Interview Camp X-Ray: The Leonard Lopate Show

Nouvelle interview (audio) de Kristen et Peter Sattler pour 'The Leonard Lopate Show' lors de la promo de Camp X-Ray ...

 

 

 

 

Source: KstewartNews

Posté par BelliBells à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Apparence 2013: Cérémonie des Oscars

Apparence 2013

 

Cérémonie des Oscars - 24 Février

 

oscar

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host

image host image host image host

image host image host image host

 image host image host image host

image host image host image host  

image host

 ¤¤¤

Sur la scène avec Daniel Radcliffe

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host

image host

¤¤¤

Press Room

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host image host

image host image host image host

 image host image host image host

image host image host image host

image host

¤¤¤

Backstage

image host image host image host

image host image host

 

dank

a79c5f358220440 e53677358220437

 

¤¤¤

Avant la cérémonie avec sa styliste Tara Swennen

 

DIARIOTWILIGHT

 ¤¤¤

Lors des répétitions

 

crop1

4b11cf358220442 31cbe1358220436

 

 

 

Source: KstewartNews

Posté par BelliBells à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2014

Avant- Première Américaine de Camp X-Ray

Retrouvez ici toutes les interviews de Kristen lors de l'avant-première de Camp X-Ray à New York (6 Octobre) ...

 

AP

¤¤¤

 E!

¤¤¤

PopSugar 

¤¤¤

InTheLabNYC

 

 

 

Source: KstewartNews & LaSagaRobsten

Posté par BelliBells à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Photoshoot 2014: Camp X-Ray Portraits

Photoshoot 2014

 

Camp X-Ray Portraits au Sundance Films Festival - Janvier 

 

Photoshoot #1

3

 imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com 

kWMIUMOP VwPKatsR

HQ

image host image host image host

¤¤¤

Photoshoot #2

 imagebam.com imagebam.com imagebam.com

  imagebam.com imagebam.com

¤¤¤

Entertainment Weekly

 

 

¤¤¤

Photoshoot #3

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

 ¤¤¤

L.A Times

  

sundance_zps0c42aa3c

 

 imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

 

 

HQ

 

Kstewartfans Sundance 2014

¤¤¤

The Hollywood Reporter

diariotwilight (1)

 

image host image host image host

imagebam.com

¤¤¤

Esquire

esq-05-exclusive-sundance-portraits-kristen-stewart

 

HQ

 

¤¤¤

InStyle US

1 1

imagebam.com 2

 

¤¤¤

Photoshoot #4

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

 

¤¤¤

The Art of Discovery 

 

5KWk8gK

 

Source: LaSagaRobsten & KstewartNews.

Posté par BelliBells à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 octobre 2014

Sils Maria: Interviews à New York

Retrouvez ici toutes les interviews et autres citations de Kristen pour la presse écrites lors de la promo de Sils Maria au Festival du Film de New York ...

 

sils_maria-400x240

 

The Wall Street Journal:

Il se peut que les foules les plus chics se soient montrées cette semaine soirées pour deux avant-premières.
La première soirée était pour célébrer "Clouds of Sils Maria", le dernier film du réalisateur français Olivier Assayas qui sera distribué par Sundance Selects (IFC Films) ce printemps.
Les stars met en scène Juliette Binoche en actrice d'âge mûr qui a une relation compliquée et co-dépendante avec son assistante, interprété par Kristen Stewart. Comme ils parcourent les lignes pour une pièce de théâtre, leur relation change. Tout comme "Birdman", un film mettant en vedette Michael Keaton et qui a clôturé le festival samedi, "Sils Maria" est une méditation sur le temps qui passe, les limites floues entre la performance et la réalité et les difficultés à travailler à Hollywood dans l'ère de l'information.
Après leur projection au Alice Tully Hall, Mme Binoche, Mlle Stewart et Mr Assayas ont été rejoint au Omar's sur la 9ème rue par Patti Smith, Kim Gordon, Viggo Mortensen, Chloë Sevigny, Willem Dafoe, Nicholas Hoult et Sharon Stone.

 

Mlle Stewart, dont le premier grand rôle qu'elle eut fût en 2002 dans "Panic Room" à l'âge de 12 ans, a dit qu'elle n'avait eu une relation avec une assistante comme celle dépeint dans "Sils Maria". En fait, elle a encouragé un ancien assistant de partir tenter sa chance ailleurs car elle sentait qu'il avait le potentiel pour des entreprises beaucoup plus créatives, que de garder un œil sur son emploie du temps.


"Nous étions plus comme des amis" dit Mlle Stewart. "Je lui ait dit,"On travaillera éventuellement sur des projets ensemble, mais pour le moment, tu devrais partir faire ton propre truc"."
¤¤¤
W Magazine
Le mercredi soir, une foule de personnes notables participants au Festival du Film de New-York, rempli le restaurant Omar pour célébrer The Moncler, W Magazine, et Cinema Society qui a accueilli l'avant-première du nous drame d'Olivier Assayas, Clouds of Sil Maria. Juliette Binoche et Kristen Stewart, vedettes du film en tant qu'actrice d'âge mûr et son assistante, étaient sur place pour célébrer avec une équipe de supporters avec entre autres Willem Dafoe, Sharon Stone, Viggo Mortensen, Chloe Sevigny, Kim Gordon, Peter Facinelli, et Patti Smith.
Stewart, s'étant changé de la belle robe Chanel Couture qu'elle portait pour la projection du film, paraissait confortable dans un Jeans noir, des Vans, et un bonnet quand elle discutait l'a attiré dans ce film. "C'est une histoire vraiment solide,"a-t-elle dit."Outre les commentaires évident qu'il fait à propos d'un monde avec lequel je suis très familière et que peu de personnes sont - qui est la folie des médias aux Etats-Unis - la relation entre ces deux femmes est tellement unique. Je n'ai jamais vu cette relation décrite dans un film." Cette fierté dans Clouds of Sils Maria est partagé avec Binoche:" C'était une tel cadeau qui m'a été offert en tant qu'actrice d'avoir cette histoire écrite," dit l'actrice. "Il y avait quelque chose d'authentique à propos de cette expérience qui l'a rendu spécial dans mon cœur.'
¤¤¤
Vogue Magazine 
Pendant ce temps, la Cinema Society et Moncler ont organisé une fête post-projection pour le nouveau film de Juliette Binoche,Clouds of Sils Maria, dans un restaurant du centre-ville Omar. "Avec les mots que vous avez à dire et à incarner, ils doivent sonner vrai en vous-même,' dit l'actrice française à agir à l'after-party, vêtu d'une jupe décorée Fausto Puglisi. "Vous vous mettez dans une situation de vérité, et ça résonne avec la fragilité de toutes les actrices." Clouds of Sils Maria, un film profondément intense qui touche à l'âge dans l'industrie du film, ainsi que de la réalisation de soi et de l'isolement, qui met aussi en vedettes les jeunes actrices Kristen Stewart et Chloë Moretz.
Stewart, qui sans effort à l'air cool dans un blazer, un jean et un bonnet Miloh, parle du fait de travailler avec la légendaire Binoche: "Au début, c'était terrifiant. Elle a pourtant un capacité innée à vous faire sortir de vos retranchements. Vous vous retrouvez assis avec elle et, en quelques instants, vous laissez vraiment tomber toutes vos gardes et devenez instantanément attentionné. Elle est un noble penseur. Nous sommes également très attachées l'une à l'autre et nous nous faisons rires toutes les deux."
¤¤¤
USA Today
Dommage pour vous, pirates et Twihards. Vous ne vous connecterez pas en ligne avec Kristen Stewart. Elle ne peut même pas imaginer partager sa vie avec ses followers.
"Je tweeterais à propos de quoi ? A qui parlez-vous ? Qu'est ce que vous dîtes ? Imaginez vous assis ici, maintenant et penser, "C'est une bonne chose à dire au monde?" Je ne peux même pas le comprendre." nous dit-elle.
Mais Stewart est là. Mais vous ne le savez simplement pas.
"J'ai un Instagram privé afin que je puisse rester en contact avec mes amis parce que je suis toujours là. Ce n'est pas un média social. C'est un flux de photos partagées."

 

 

Source et Traduction: Kstew France

Posté par BelliBells à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Sils Maria: Press Junket au NYFF

Retrouvez ici toutes les photos et vidéos de Kristen lors du press junket de Sils Maria au Festival du Film de New York ...

 

Interviews 

 

Josh Horowitz 

 ¤¤¤

Photos

10541946_800056780037074_1244829654_n

 

 

Source: LaSagaRobsten

Posté par BelliBells à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Photoshoot 2014: Portraits au NYFF

Photoshoot 2014

 

Portraits au New York Film Festival - Octobre

 

b8f905356482209

 

 

¤¤¤

Behind The Scènes

BzixfJKIcAACn3j kOKw9Ri

 

Source: LaSagaRobsten

Posté par BelliBells à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Sils Maria: Avant-première US à NYFF

Retrouvez ici toutes les interviews de Kristen sur le tapis rouge de l'avant-première US de 'Sils Maria' au Festival du Film de New York (8 Octobre) ...

 

 AP

  

¤¤¤

E!

 

 ¤¤¤

 

PopSugar

¤¤¤

MTV UK

¤¤¤

NYFF52

¤¤¤

Lifes & Styles

 

 

 

 

Source: DiarioTwilight & LaSagaRobsten

Posté par BelliBells à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Camp X-Ray: Interviews pour 'The Daily Beast'

Nouvelle interview de Kristen pour 'The Daily Beast' lors de la promo de Camp X-Ray à New York ...

 

1412649889209_wps_52_NEW_YORK_NY_OCTOBER_06_Kr

 

La Résurrection de Kristen Stewart. 

Cela fait deux ans depuis la fin de Twilight et ce raffut des tabloïd. Maintenant, l'actrice est de retour avec un trio de remarquables performances dans des films indépendants. Elle ouvre son dernier chapitre. 

(...)

Camp X-Ray a été tourné avec budget limité de 1 million de dollars, mais il semble bien plus gros que ça.

C'est bizarre de dire que le cadre est plus petit comparé à ce que vous voyez, mais si vous pensez à ça, on avait essentiellement trois endroits et on l'a tourné en 20 jours. La clé du budget est que c'était trop rapide et on l'a juste abattu. 

Cela fait deux ans depuis que vous avez tourné votre dernier film, Blanche-Neige et le Chasseur. Étiez- vous plus difficile à la suite de Twilight parce que vous saviez que vous étiez sous le microscope ?

Je ne suis jamais vraiment précieuse sur le choix des projets dont je n'ai pas chaque éléments sûr qui garanti une bonne expérience et/ou un succès. Il y a beaucoup de risques impliqués dans ce travail, et ça ne me dérange pas. Cela pourrait être un mauvais film ! Il pourrait être horrible. C'est avec la première fois d'un réalisateur. Mais j'aurais toujours ce que j'ai dégagé du film s'il ne s'avérait pas aussi bien que c'était. 

Vous avez tendance à prendre ces sauts. Je me souviens que Leonardo DiCaprio a dit une fois qu'il a pour politique de ne jamais travailler avec la première fois des réalisateurs. 

C'est intelligent. J'ai eu des expériences qui m'ont fait me dire, "je devrais faire attention et être sûr que chaque partie est solide et que je ne serais pas déçue." Si j'étais un réalisateur, je serais extrêmement conscient de ma filmographie. Cela en dit long à propos de la différence entre mettre votre nom sur quelque chose et la posséder au lieu d'être une toute petite partie de ça. Les acteurs doivent travailler tous le temps. Si je fais un mauvais film de temps en temps, je m'en fiche. Je n'ai pas travaillé après Blanche-Neige et le Chasseur pendant deux ans, mais c'est parce que beaucoup de ces projets ne sont pas venus ensemble. Je suis résolue mais je ne suis définitivement pas une planificatrice. 

J'ai eu ces discussions avec des amis, et je disais, "Kristen Stewart est une bonne actrice," et ils n'étaient pas d'accord. Ensuite, je leur ai demandé quels films ils ont vu de vous, et ils ont juste dit, "Les films de Twilight." Donc ils n'avaient pas vu, disons, Panic Room, Speak, Into the Wild, Adventureland, etc. Pensez-vous que ces films ont injustement coloré les opinions sur votre talent en tant qu'actrice ? 

Honnêtement, je m'en fiche. C'est bien. Je suis très heureuse de faire ce que je fais. Je suis sûr qu'il y a beaucoup de personnes dehors qui détestent mes films même s'ils les ont tous vu, comme je suis sûr qu'il y a des personnes qui sont obsédés par Twilight et qui disent, "J'ai regardé la saga et elle m'a complétement déçu, et ensuite ils ont regardé tous ses autres films et je la déteste vraiment !" Et c'est cool ! Juste ne regardez pas mes films. 

Avec Camp X-Ray, c'est un sujet assez lourd avec Gitmo. Le président Obama a promis de fermer cet endroit en 2009, mais rien n'a été fait encore. Cela faisait partie de l'attrait au projet qui brille dans ce fléau bizarre de l'Amérique ? 

J'ai été obligé d'enquêter vraiment. Je savais que Obama voulait le fermer, et je savais que tous le monde le voulait aussi. La plupart des personne à qui vous parlez en Amérique veulent l'enlever de leurs esprits. Je n'ai pas sauté dans ce film pour faire une énorme déclaration politique, mais c'est une histoire très intéressante dans un contexte intéressant, et c'est plus un coup dans l'épaule pour vous rappeler que cette chose est là. 

La relation de votre personnage avec le détenu joué par Peyman nous rappelle de l'humanité de ces personnes. On a tendance à voir ces présumés terroristes comme des sans-noms, des "autres" sans visages, quand ils sont aussi des êtres humains. 

En tant qu'Américains, on devrait absolument aspirer à plus que ça. Si vous identifiez quelque chose de "mauvais", les gens vont justifier les choses les plus terrible. Juste parce que vous suivez des choses plus importantes, tout d'un coup vous amenez quelqu'un dehors et personne ne porte la responsabilité de quoi que ce soit. 

Le film ne montre pas les pratiques les plus controversés de Gitmo - comme la torture par l'eau, la privation de sommeil, l'alimentation forcée, etc.

Il y fait allusion. Mais si on montre toutes ces choses, les gens voudront instantanément diaboliser le film. Vous voyez quelque chose comme ça et cela devient très polarisant. Oui, c'était cool d'être dans un film sur Gitmo, c'était cool de jouer un soldat, et c'était cool de rappeler aux gens que ça existe toujours, mais je pensais aussi que c'était cool de jouer une fille Américaine simple qui voulait trouver sa voie et aspirer à quelque chose de plus grand qu'elle - seulement de trouver cette chose n'est pas si simple. La plupart des gens de chaque état pense ,"Eh bien, bien sûr c'est une chose géniale de signer pour l'Armée," et il n'y a aucune question posé derrière ça - jamais. 

Elle se fait vraiment emporté avec tous ce patriotisme d'après le 11 Septembre et signe pour le devoir de Gitmo, seulement pour trouver que ce n'est pas ce qu'elle pensait du tout. 

Elle est simple, pas très intelligente, et vraiment socialement inadéquate - mais c'est une bonne personne. Donc, si vous ne pouvez pas signer, mettre un uniforme, et vous effacer, vous ne pouvez plus vous considérer vous-même désormais. Vous pouvez prendre l'individualité hors de de ça et dire, "eh bien, ceci me définit. Je suis bonne grâce à ça." Et quand ça ne s'avère pas vrai, vous vous contentez de qui vous êtes. Tout ce qu'elle veut c'est penser, "Ils ont fait le 11 Septembre, ils sont mauvais, je les emmerde, je vais faire mon travail et je vais le faire bien." Mais ensuite, elle descend là-bas et elle ne peut pas l'accepter; elle ne peut pas se conformer à ça. 

C'est vrai. L'erreur que nous faisons ce n'est pas de voir ces détenus comme des personnes, aussi. Nous sommes des personnes. 

C'est essentiellement très mal, c'est fou. C'est une idée ridicule pour vous de penser que vous savez tout sur tout dans la vie - autre que de prendre soin de vos compatriotes. D'où pouvez-vous penser autrement ? Ces deux personnes ne pouvaient pas être plus de monde et de point de vue différents, et probablement pas d'accord sur la plupart des choses, mais il y a un fil rouge pour nous tous - et c'est ce que les gens oublient, et c'est ce qui rend les gens capable de faire des choses terribles aux autres. Qu'est-ce qui vous rend différent d'une autre personne qui marche sur terre ?

C'est un jolie film déchiré sur les gros titres. Quels sont les problèmes qui vous passionne à propos des nouvelles ? 

Je ne veux pas du tout parler de ces merdes. Croyez-moi, je ne fais que demander. Quand vient le temps de se lever et de changer les choses, je ne suis pas le genre de personnes à crier sur les toits. Juste parce que vous êtes un acteur et aux yeux du public, les gens pensent que c'est comme ça que vous devez être. Mais il y a d'autres moyens de faire ça. Ce n'est pas moi. 

Quand vous parlez de Camp X-Ray, Still Alice, et Clouds of Sils Maria, ce sont trois films ancrés par des femmes fortes, avec des défauts et compliquées. Ces films ont tendance à être une rareté à Hollywood, et viennent des emballages des plus petits indépendants. 

Juliette [Binoche] et moi avons parlé de ça parce que cette question se pose, et elle a dit, "Oh, je ne répond plus à ces questions. C'est trop cliché." Et j'ai dit, "eh bien, c'est trop cliché parce que c'est entièrement vrai." Et elle a répondu, "Oui, peut-être à Hollywood." Parce que en France, en raison de l'histoire des réalisateurs français ayant des relations romantiques avec leurs actrices principales, ils ont tendance à raconter des histoires plus centrées sur les femmes. En Amérique, il y a plus de réalisateurs masculins que féminins, et ils veulent raconter plus d'histoire masculines. La plupart de nos grands films dont nous sommes fiers, vous avez Bob De Niro, Jack Nicholson, et la bravade est écrasante. Et cela continue toujours. J'ai lu un million de scénarios et les gens disent que je choisis soigneusement mes scénarios, mais c'est juste tellement évident quand le rôle est différent et complexe, et pas une fille typique et archétype, parce que ils sont trop rare. Ce n'est pas pour faire cliché, mais c'est un business dominé par les hommes et motivés.

"C'est un monde d'homme" ("It's A Man's World") pour citer James Brown.

[Rires] Ouais. Mais c'est bon, parce que c'est amusant d'être un outsider. 

Il faut juste plus de réalisateurs féminins. 

Exactement ! C'est tout. Je le ferais. 

Une étude de cas serait la réalisatrice de Twilight, Catherine Hardwicke. C'est une réalisatrice très accomplie et, cinq ans après avoir réalisé ce film, son dernier film était directement en DVD. Cela doit être le signe d'un problème de l'industrie, qu'elle a essentiellement donné Le Chaperon Rouge avant que son pouvoir ne soit enlevé. Un réalisateur homme a plus de chances. 

Ouais, c'est vrai. C'est une chose que les femmes ont à faire - vous devez persévérer. C'est ce que nous avons fait. Vous devez faire quelque chose qui est indéniablement bon. Si une femme fait un mauvais film, ou fait quelque chose de stupide, alors la porte se ferme. C'est foutu. 

Beaucoup de jeunes actrices de nos jours ne veulent pas être un label de féminisme. Cela semble être quelque chose de générationnel, où les gens d'une génération plus vieille le voit pour sa définition - égalité pour les hommes et les femmes - tandis que les générations plus jeunes pour une raison quelconque considèrent ça comme un terme plus conflictuelle.

Je vois ce que vous voulez dire. C'est étrange à dire n'est-ce pas ? Comme, qu'est-ce que vous voulez dire ? Vous ne croyez pas en l'égalité pour les hommes et les femmes ? Je pense que c'est une réponse de type trop agressif. Il y a beaucoup de femmes qui se sentent persécutées et vont sur ce sujet, et parfois, je suis, "honnêtement, calme, parce que maintenant vous allez dans une direction différente." Parfois, la voix la plus forte de la pièce n'est pas nécessairement celle que vous devriez écouter. Par notre seule nature, pensez à ce que vous dites et dites-le - mais ne le criez pas aux visages des gens, parce qu'ensuite, vous nous discréditez. 
En rapport à ma petite possibilité, les gens disent, "Si vous voulez être dans l'industrie du film en tant que femme, vous devez être une salope." Non, vous allez ruiner toute chance que vous avez et nous donner une mauvaise réputation. C'est la surcompensation où va notre génération, "Calme." Parce que cela sera plus facile pour nous, et parce que nous n'avons pas autant de colère, donc c'est comme si on ne pouvait être derrière et cela serait embarrassant. Mais cela étant dit, c' est une chose très ridicule à dire que vous n'êtes pas une féministe.

 

 

Source et Traduction: KstewFrance

Posté par BelliBells à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 octobre 2014

Ils parlent de Kristen

Lors de la première de 'Young One' à New York, Nicholas Hoult à mentionné Kristen ...

 

Nicholas+Hoult+Young+Ones+Premieres+NYC+d0ra73CW3PMl

 

"Elle est juste ridiculement talentueuse. Elle est une source d'inspiration"

 

¤¤¤

Lane Garrison parle de Kristen lors de la promo de Camp X-Ray  ...

 

 

Los Angeles News | FOX 11 LA KTTV

 ¤¤¤

Peter Sattler mentionne Kristen lors d'une séance de Questions/Réponses au London Film Festival ...

 

 

 

Source: LaSagaRobsten.

Posté par BelliBells à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 octobre 2014

The Real Kristen Stewart souffle ses ...

Bonjour tout le monde!

Le 10 Octobre est une date importante pour le blog puisqu'il fête aujourd'hui ses 4 ans (et oui déjà!), la page Facebook elle souffle ses 3 bougies!!

 

happybirthday_650



Le temps passe vite, trop vite parfois, mais malgré tout je suis toujours là, qui l'eu cru!! Merci à toutes celles et tous ceux(!), qui me suivent depuis le début et ceux qui nous on rejoint en cours de route ! Merci pour vos petits mots, et commentaires sur l'actu, ça fait plaisir de voir que la page est suivi et apprécier!!

Merci à ma super Cora de Darkcoraϟ qui créer à chaque fois des design magnifique!!

Que dire de plus, si ce n'est:" Rendez vous dans 1 ans" pour les 5 ans ;)

Biz à tous!

C.

Posté par BelliBells à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »