The Real Kristen Stewart

25 mai 2017

Chanel Ombre Première Collection

Nouvelles vidéos de la campagne de pub de Kristen pour 'Chanel Ombre Première Collection' ...

 

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Photoshoot 2017: Portraits pour la promo de 'Come Swim' au Festival de Cannes

Photoshoot 2017

 

Portraits pour la promo de 'Come Swim' au Festival de Cannes - Mai 

 

The Hollywood Reporter 

DATBZ7OUAAAldli DAcjfi1XUAAdQeV

 

¤¤¤

Madame Le Figaro

 

BTS

DAXQO-BXsAAiuwS 18513667_475367929470485_8204343973037211648_n

 

¤¤¤

Grazia

 

DAW01j1XgAAALDP DAW3G6PV0AI_KyE

 

¤¤¤

Chanel

 

 

Source: LaSagaRobsten

Posté par BelliBells à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Scans Magazine: France

Scans du magazine 'Studio Ciné Live' ...

 

 

¤¤¤

 Scan du magazine 'Paris Match' ...

 

 

Source: LaSagaRobsten 

Posté par BelliBells à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2017

JT Leroy: Jim Sturgess rejoint le casting

Le site Screendaily annonce que l'acteur anglais Jim Sturgess rejoint Kristen, James Franco, Laura Dern & Diane Kruger à l'affiche du biopic sur JT Leroy ...

 

1261315_Jim-Sturgess

 

(Merci de créditer le blog si vous postez cette traduction ailleurs)

 

L'acteur britannique Jim Sturgess rejoint Kristen Stewart, Diane Kruger & Laura Dern dans le biopic JT Leroy de Justin Kelly, qui lance des images préliminaires ici à Cannes. Fortitude International gère les ventes sur le projet et à signé un accord multi-territoire avec un studio, qui ne peut pas encore être annoncé, ainsi qu'un accord avec Pony Canyon pour le Japon.

 

Cassian Elwes finance et produit le film avec Julie Yorn, Patrick Walmsley, Mark Amin & Thor Bradwell. Les producteurs exécutifs sont Nadine de Barros pour Fortitude, avec Cami Winikoff, Tyler Boehm, ainsi que Wayne Godfrey & Robert Jones de Fyzz Facility.

C'est basé sur l'histoire vraie de deux femmes qui créer un faux nom d'auteur, trompe la communauté littéraire et l'élite hollywoodienne avant que la vérité n'éclate. Kelly a adapté le script d'un livre de Savannah Knoop, qui était le visage public du personnage de fiction. La production commencera en Juillet.

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Kristen et ses fans

Nouvelles photos de Kristen avec des fans Samedi au Festival de Cannes ...

 

imagebam.com imagebam.com imagebam.com 

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Scans Magazine

Scans du magazine 'The Hollywood Reporter' ...

 

imagebam.comimagebam.comimagebam.com

¤¤¤

Scan du magazine 'Grazia' ...

loading

¤¤¤

Scans digital du magazine 'Gala' ...

imagebam.comimagebam.com

imagebam.comimagebam.com

 

 

Source: Team Kristen Site & LaSagaRobsten.

Posté par BelliBells à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mai 2017

Interview Come Swim: Hollywood Foreign Press Association

Nouvelle interview de Kristen lors de la promo de 'Come Swim' au Festival de Cannes ...

 

DASPTz8VYAAW52y

 

(Merci de créditer le blog si vous postez cette traduction ailleurs)

 

Kristen Stewart est à Cannes pour y faire ses débuts de réalisatrice avec son court-métrage, 'Come Swim'. Stewart, âgé de 27 ans, n'est pas nouvelle à Cannes - elle était actrice dans 'Twilight' et 'Café Society' et l'année dernière dans 'Personal Shopper' - mais c'est la première fois qu'elle est réalisatrice et scénariste.

'Come Swim' s'inspire d'une série de peintures et de poèmes qu'elle à elle-même développé au cours de quatre dernières années - comme elle l'a dit aux membres de l'HFPA dans la suite Chanel de Cannes, pour laquelle elle est l'égérie et porte-parole. Elle a été transfigurée par l'image d'un homme qui dormait au fond de l'océan, une image qu'elle avait trouvée "déconcertante" et qui a inspirée, dans de nombreuses et différentes variantes, la plupart des poèmes qu'elle a écrit et les croquis qu'elles à peints au cours des quatre dernières années. Le film, que Kristen espère éventuellement étendre à une version plus plongue, suit l'histoire d'un homme d'une trentaine d'années (Josh Kaye), pris dans divers états de douleurs, de dépression et de désespoir. Il boit de l'eau sans fin, et pourtant il ne peut pas calmer sa soif. Il est trop saturé, en tombant finalement au fond de l'océan, tandis qu'une voix féminine (murmurée par Stewart elle-même) répète les mêmes choses, alors que la sécheresse et l'extrème humidité se fondent.

Au cours de l'interview, Kristen portait un petit top blanc sans manches, un short court et des bottes en cuir (Chanel, bien sûr). Ses cheveux - super court- blond platine. C'est un choc de la voir ... mais ses yeux vert magnétiques sont les mêmes que ceux dont la moitié du monde est tombé amoureux. "Je suis plus décontractée cette fois à Cannes, je sens que je n'ai pas la responsabilité d'un réalisateur, comme par le passé. Thierry (Fremaux, directeur du Festival) à été gentil quand il à dit: "Nous vous aimons ici, venez dès que vous le souhaitez et profitez-en"

Et elle l'est, à son deuxième jour à Cannes, heureuse de parler du film et de l'eau. "Vous êtes soumis à l'eau dans tous les sens, vous en avez besoin pour survivre, c'est tellement plus fort que vous" dit elle. "L'idée derrière le film est que la seule façon de vraiment flotter est de vous donner quelque chose de plus fort que vous. Je suis maniaque du contrôle et je déteste l'eau, personnellement, je suis claustrophobe, je n'aime pas la plage, donc il est logique pour quelqu'un qui a perdu la capacité de mettre les doigts sur le pouls de la normalité, qui ne peut pas communiquer, ce qui est si commun à tellement d'entre nous, et de le mettre dans un état épique. Si vous vous battez, vous allez vous noyez."

Le film, continue-t-elle, est aussi une réflexion sur l'état de l'océan: "J'ai vu des images de terre et de plastique au fond de l'océan, je me souviens de la photo d'une chaise là-bas."

Les cheveux courts, explique-t-elle, ont été provoqués d'abord par l'éxigence de personnage du film qu'elle tourne actuellement, par hasard intitulé 'Underwater' - où elle joue un ingénieur en sous-marin. Le film, un thriller d'action dirigé par William Eubank, l'oblige à porter un costume de 45 kilos - casque inclus -qui a laissé son corps entier dans la douleur. "Je suis épuisée et j'ai besoin de me reposer un peu" dit elle. Mais pas pour longtemps: son prochain projet ,JT Leroy (réalisé par Justin Kelly) démarre à l'automne, il est basé sur l'histoire vraie de JT Leroy, une femme qui a écrit un roman de fiction prétendant être un transgenre, un rôle qui exigera qu'elle porte plusieurs perruques - d'où la décision de garder cette coupe un peu plus longtemps.

Et après ça? "J'écris" dit-elle, " et à la recherche d'un film à faire en tant que réalisatrice, mais ce n'est pas facile" L'expérience du court-métrage à été formidable car "dans un court-métrage, il n'y a pas de forme, vous ne devez pas divertir d'une façon standard, et cela vous permet d'intégrer le récit visuel dans l'esprit ésotérique et l'émotion. Si vous avez une heure et demi ou plus, vous êtes forcé d'avoir une structure narrative. Évidemment, en tant que réalisateur, il vaut mieux commencer par un court-métrage! Comme avec un clip vidéo, vous pouvez faire et expérimenter n'importe quoi."

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Interview Come Swim: Repubblica (Italie)

Nouvelle interview de Kristen pour 'Repubblica' (Italie) lors de la promo de 'Come Swim' au Festival de Cannes ...

 

http-%2F%2Fo

 

(Merci de créditer le blog si vous postez cette traduction ailleurs)

 

Kristen Stewart, célèbre dans le monde entier depuis 10 ans, principalement grâce à la Saga Twilight (et admirée l'année dernière dans 'Café Society' de Woody Allen), fait maintenant ses débuts de réalisatrice, à l'âge de 27 ans, avec le court-métrage de 17 minutes 'Come Swim'. Et il l'a même fait à Cannes, bien qu'en réalité, le court-métrage avait déjà été présenté à Sundance en Janvier. Stewart n'est pas étrangère à Cannes, elle était déjà venue comme actrice avec 'Twilight' et 'Café Society': mais c'est la première fois qu'elle y vient comme réalisatrice et scénariste.

'Come Swim' est inspiré d'une série de peintures et de poèmes qu'elle développe depuis quatre ans - comme elle nous le disait lors de notre brève rencontre. Il racontre l'histoire d'un trentenaire (Josh Kaye dans le court-métrage), pris dans divers états de douleurs, de dépression et de désespoir. Il boit un liquide spasmodiques, et ne parvient pas à étancher sa soif. Et hyper-saturée, le puits, se trouve dans le fond de l'océan, avec une voix féminine, qui répète les mêmes choses et aggrave sa soif. Le sec et le mélange d'extrême humidité. Quelle est la métaphore derrière ce travail? Demandons à la réalisatrice, que nous avons rencontrée dans la suite Chanel, qui est l'égérie et porte-parole de la marque.

Kristen porte un t-shirt décolleté, un short noir très court et des bandes de cuir autour des jambes et des mains (tous signés Chanel); cheveux blanchis rasés presque à zéro. Un choc de la voir ainsi ... mais ces yeux verts magnétiques sont les mêmes qui ont fait tomber amoureux le monde entier. Elle parle sans reprendre son souffle, mais malheur à celui qui parle de sa vie privée (c'est strictement interdit).

 

Kristen le thème de l'existence au fond de l'océan est il une référence à votre propre vie?

C'est ce que nous ressentons lorsque nous nous sentons séparés des autres. Mais je n'avais pas peur d'affronter le thème de la séparation et de l'aliénation. Même mes propres séparations ... je voulais les traduire en image dans un processus interne.

 

Quel est le personnage principal?

Le réveil, je dirai. La vie intérieure ne reflète pas l'interaction quotidienne, qui ne peut pas communiquer et est plutôt une chose normale, et un jour vous vous sentez tellement saturé que vous semblez essayer de marcher sous l'eau, non vous ne pouvez pas respirer, mais deux centimètres plus haut, vous expirez, et nous sommes tous égaux, et vous dites, mais bien sûre, je suis capable de vivre parmi vous.

 

De quoi vouliez parlez avec 'Come Swim'?

Mon désir d'élargir. J'étais fixé sur l'image d'un homme sur place, isolé, célébrer l'isolement et dormir au fond de l'océan. Il y a des ordures au fond de l'océan, j'ai vu des photos de tout ce qui a comme saleté et ça m'as retourner l'estomac. Je me souviens de l'image d'une chaise la-bas, et dans mon court-métrage je l'ai mis sur un matelas. Oui, il ya de l'écologie.

Nous sommes exposés à l'eau dans tous les sens. Nous en avons besoin pour survivre et pourtant il est tellement plus fort que nous et l'idée derrière le film est que le seul moyen de rester à flot est de renoncer à quelque chose que vous ne pouvez pas gagnez. Je suis une maniaque de contrôle, et personnellement, je déteste l'eau, je n'aime pas la plage, je suis claustrophobe, donc pour moi il était logique pour quelqu'un qui a perdu la capacité d'être normal, comme le protagoniste de mon film, soit plongé dans un état de soumission épique. Si vous le combattez, vous vous noyez.

 

Pourquoi un look si 'dur'?

Parce quà l'intérieur je me sens très délicate, très féminine, et je voulais jouer avec les contrastes.

 

Pourquoi?

Le fait d'essayer de paraître a ouvert mon esprit dur et agressif. Mais je tient également à dire que mon prochain projet, JT Leroy, un jeune homme qui prétend être un écrivain transgenre appelé justement JT Leroy, exige de porter différentes perruques, donc je pourrai aussi bien avoir la boule à zéro.

 

Quand à celui que vous êtes en train de tourner, le thriller Underwater, est un hasard?

Encore une fois c'est sous l'eau, c'est vrai, mais c'est certainement une coïncidence. Nous filmons dans l'ordre chronologique, et c'est un film qui est vraiment intense pour moi, puisque je dois tourner des scènes sous-marines, vêtus costumes très lourds ... C'est l'histoire d'un laboratoire de recherche sous-marine menacé par un tremblement de terre. C'est un film d'action, très masculin, mais c'est là où je trouve en moi le côté féminin du personnage.

 

Et c'est quoi la suite?

Je veux écrire. Je veux diriger un film en tant que réalisatrice, mais il n'est pas facile. J'ai aimé l'expérience du court-métrage parce qu'il n'y a pas de forme, vous n'entretenez pas de manière standard, ce qui vous permet d'intégrer l'histoire visuelle, l'esprit ésotérique et l'émotion. Si vous avez une heure et demie ou plus de temps vous devez mettre un début, un milieu et une fin. Les cages de durée, la structure narrative etc. De toute évidence, en tant que metteur en scène est préférable de commencer ainsi, comme avec un clip vidéo, vous pouvez le faire et sans expérience, mais je dois explorer l'idée d'étendre le court-métrage à un film, voir mon personnage quand il se réveille et le suivre.

 

Que pensez-vous de Cannes?

C'est toujours imprévisible, comme des montagnes russe. On ne sais jamais à quoi s'attendre. Voila pourquoi j'aime être ici.

 

Source: Repubblica via Team Kristen Site

Posté par BelliBells à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Come Swim: Press Junket au Festival de Cannes

Retrouvez ici toutes les photos et interviews de Kristen lors de la press junket de 'Come Swim' au Festival de Cannes ...

 

Photos de Médias

   

  


 

Interviews

 

The Hollywood Reporter 

 ¤¤¤

Grazia 

¤¤¤

ET Canada

¤¤¤

The Associated Press

 

Source: LaSagaRobsten.

Posté par BelliBells à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2017

Look 2017: Avant-première de 'Come Swim' au Festival de Cannes

Zoom sur le look de Kristen lors de l'avant-première de 'Come Swim' au Festival de Cannes ...

 

49

 

¤ Coiffure: Giannandrea

¤ Maquillage: Christophe Danchaud

¤ Tenue: Bandeau et robe Collection Chanel Resort 2018

Posté par BelliBells à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Avant-première de Come Swim au Festival de Cannes

Retrouvez ici toutes les vidéos de Kristen lors de l'avant-première de 'Come Swim' au Festival de Cannes (20 Mai)

 

 Interview Canal Plus

 

Sur le tapis rouge

 

Kristen présentant son court-métrage

 

Source: LaSagaRobsten.

Posté par BelliBells à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Apparence 2017: Avant-première de 'Come Swim' au Festival de Cannes

Apparence 2017

 

Avant-première de 'Come Swim' au Festival de Cannes - 20 Mai 

 

La montée des marches

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com 

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

 imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com 

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

 

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com

imagebam.com imagebam.com 

imagebam.com imagebam.com

¤¤¤

A l'intérieur du Théâtre 

 

   

  

  

  

  

 

 

 

Source: LaSagaRobsten.

Posté par BelliBells à 21:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2017

Sur le tournage de 'Come Swim'

Nouvelles/Anciennes photos de Kristen lors du tournage de 'Come Swim' ...

 

 

 

 

Source: LaSagaRobsten

Posté par BelliBells à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Olivier Assayas mentionne Kristen

Interviewé avant sa montée des marches à Cannes, Olivier Assayas à mentionné Kristen ...

 

Olivier Assayas était présent lors de l'ouverture du Festival et de la montée des marches pour le film 'Les Fantômes d'Ismael' 

 

 

Posté par BelliBells à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 mai 2017

Sur le tournage d'Underwater

Nouvelles photos de Kristen sur le tournage d'Underwater, aujourd'hui à La Nouvelle Orléans ...

 

  

  

  

  

 

Source: LaSagaRobsten.

Posté par BelliBells à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JT Leroy: Diane Kruger rejoint le casting

L'actrice allemande l'a annoncée elle même sur son compte instagram ... Elle rejoint Kristen, James Franco & Laura Dern au casting du biopic sur JT Leroy

 

18443733_289459364836519_2641711964316762112_n

 

 

Source: Twitter Mel452 via Instagram Diane Kruger

Posté par BelliBells à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 mai 2017

Melissa McCarthy mentionne Kristen

Dans une interview pour 'The Hollywood Reporter', Melissa McCarty a mentionnée la venue de Kristen au SNL ...

 

(Merci de créditer le blog si vous postez cette traduction ailleurs)

 

Mélissa McCarthy: "En Février, j'étais dans un avion avec Kristen [Stewart] - elle venait par présenter le SNL; je venais pour tourner un film. Elle a la réputation de ne pas aimée être interviewée, ce qui me semble très drôle, alors je me suis allée vers elle sans gêne [cette idée de monologue d'ou vient-elle], elle fait la pire ouverture jamais faite."

Kent Sublette, rédacteur, ajoute: "C'était au moment de la première conférence de presse de Sean Spicer, et c'est tellement fous. C'était un mardi, et l'un de nos producteurs, Erik Kenward, m'a dit que Melissa avait voyagée avec notre hôte et qu'elles avaient une idée de monologue. C'est alors que je me suis dit: "Melissa devrait jouer Spicer".

 

Source: Team Kristen Site.

 

Posté par BelliBells à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Kristen et ses fans

Nouvelle photo de Kristen avec une fan, le 15 Mai, à La Nouvelle-Orléans ...

 

imagebam.com

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mai 2017

Interview Personal Shopper: SBS Movie

Nouvelle/Ancienne interview de Kristen pour 'SBS Movie' lors de la promo de 'Personal Shopper' ...

 

Résultats de recherche d'images pour « kristen stewart personal shopper us promo »

(Merci de créditer le blog si vous postez cette traduction ailleurs)

 

Avec 'Personal Shopper', vous nous apprenez à découvrir ce monde raréfié qu'est la haute couture et comment il fonctionne.

Il y a un très petit groupe de personnes qui vont et achètent dans les salles d'exposition de Chanel, et ces personnes sont les véritables personnes riches d'un "autre monde". C'est une couture, c'est délicat, fait à la main, vraiment précieux, une sorte d'art de l'art, alors vous investissez dans une forme d'art lorsque vous allez acheter leurs affaires.

Chanel se comporte différemment de la plupart des autres - ils sont une entreprise indépendante, encore, qui est la dernière des marques de luxe. Et vous le ressentez. Il y a une fidélité authentique et très compulsive à l'esthétique et à l'attention de cette esthétique. Ils se distinguent vraiment d'autres qui le font par des raisons grotesque. Beaucoup de gens veulent avoir l'air d'apprécier une esthétique et une beauté, mais ... certaines personnes regardent un coucher de soleil et elles sont amenées à pleurer. Certaines personnes ne regardent pas deux fois. C'est une chose spirituelle vraiment humaine à déplacer par une image. Donc, pour la mode, ces gens restent vraiment à l'écart parce que ceux qui ne l'ont pas sont là parce qu'ils veulent être populaires, ils veulent une attention. Ils veulent être examinés d'une certaine manière et les valide d'une manière ou d'une autre. C'est vraiment très vide. Il est vraiment facile de faire la différence entre les deux.

 

Vous retournez à nouveau avec Olivier. En quoi était-ce différent cette fois-çi? Comment avez-vous développez ce que avez appris de 'Sils Maria'?

Les rôles sont très différents, d'une part. Olivier et moi avons une excellente relation parce que nous nous "voyons" vraiment. J'ai l'impression qu'il me comprend vraiment et je n'arrive pas vraiment à me l'expliquer. Nous arrivons à nous mettre d'accord généralement. Il y a une réelle grande amitié et une proximité qui offre une sécurité si jamais vous êtes vraiment, vraiment, aller trop fort. Et cela ne s'est que plus profondément sur le second film.

Et aussi par la nature du film, c'est beaucoup plus triste, et vous savez 'Sils Maria', était gentil et un peu plus tumultueux entre ces deux personnages, il y avait de la douleur, mais ce n'était pas aussi profond et fondamental que la douleur dans ce film. Cela n'as pas remis en questions des choses qui n'ont pas de réponses dans ce film. Il s'agit vraiment de trouver la paix ne sachant pas où nous allons finir et si notre réalité est ou non notre perception où si c'est quelque chose que nous partageons . Nous ne le saurons jamais. Mais il vaut la peine de se poser le question. Il vaut la peine d'être conscient de cela. Pour nous deux, nous avons constaté que nous devons pouvoir aborder ces choses. Nous sommes si proches maintenant. Nous avons fait tant d'effort maintenant que nous avons ces bases pour fonder une relation, et nous allons aller plus loin.

 

Qu'est-ce-que ça fait d'avoir un iPhone pour co-star dans tant de scènes? Comment avez-abordé cela et essayée de rendre ces scènes intéressantes?

Oh mon Dieu, ce que vous pouvez projeter sur un iPhone et dans les messages de quelqu'un peut être parfois tellement unilatéral! Je jouai essentiellement avec ma propre version de moi-même. Aussi, je me sentais comme si chaque mouvement, était un gros plan. Vous devez ressentir la tension entre mes mains. Vous devez ressentir toutes les fautes de frappe. Chaque choix dans la ponctuation devait vous parler, car c'est une nouvelle langue que nous avons tous écrit. Vous avez une voix de texte différente, quand vous mettez quelque chose en majuscule. Ou que vous mettez une ponctuation, ou beaucoup trop d'espaces entre les mots, cela veut dire beaucoup! C'est une sorte de nouveau langage intéressant. Que ... [mouvement de texting avec intensité] ... Je veux dire ... [Rire]

 

Etes-vous une grand textrice? Avez-vous déjà eu envie d'une désintoxication numérique?

Je ne suis pas constamment au téléphone. J'ai un compte Instagram personnel qui me permet de rester en contact avec des gens que je ne vois pas régulièrement, mais sinon je n'ai pas de média sociaux, je n'ai pas cette forte dépendance téléphonique. Je n'ai donc jamais eu à me désintoxiquer. Il y a des fois où je me retrouve en train de prendre mon téléphone sans raison et là je me dis tout simplement "Qu'est que tu cherche? Rien!". Quand je me fait cette remarque, je me rend compte que je m'ennuye vraiment et que je devrais occuper mon temps à autre chose.

 

 Qu'avez-vous pensé de l'aspect "fantomatique" dans l'histoire du film?

Quand j'ai lu le script, j'ai manqué le fait qu'il s'agissait d'une histoire de fantôme, parce que mon personnage, comme il l'avait écrit, n'avais pas peur. Il y avait cette fervente curiosité qui l'a poussée vers les fantômes que je ne les ai pas trouvée effrayant dans le scénario. Je pensais qu'il existait simplement comme un besoin de répondre à des questions, et cela nécessitait une maîtrise de l'impulsion fondée sur la peur. Ensuite, quand nous avons fait le film ... l'inconnu est terrifiant et je m'en fiche de qui vous êtes. C'était beaucoup plus théorique, cette idée de ne pas avoir peur. C'était quelque chose que je pourrai impliquer conceptuellement, mais littéralement, le jour, personne ne pouvait faire face à ces choses et ne pas être littéralement, physiquement, ébranlé par elle parce que c''est comme, je veux dire, c'est effrayant! C'est vraiment effrayant. C'est juste que pendant que je le lisais, je ne me rendais pas compte qu'il s'agissait d'un film d'horreur à proprement parlé.

 

Il va vraiment laissée des cicatrices.

N'est-ce pas? Mais pour être honnête, je trouve encore les parties les plus effrayantes de ce film quand vous pouvez voir quelqu'un qui prend soudainement conscience du fait que nous ne saurons jamais où nous sommes ou qui nous sommes nécessairement. Les moments où Maureen commencer à vaciller, les choses deviennent incroyablement incertaines? Ce sont des pensées débilitantes, inquiétantes et physiquement étouffantes. Je connais ce sentiment. J'étais comme 'Mon Dieu, je suis tellement contente de ne pas être dans l'un de ces endroits, je suis tellement heureuse de ne pas être, à ce moment-là'. Parce que j'ai eu des moments comme ça où j'ai été mise devant le fait accompli avec des manifestations absolues d'anxiété, et c'était exactement comme, la seule façon de m'en sortir, courir ou évoluer physiquement et de vraiment exercer votre physicalisme et vous sortir ça de la tête. Parce que vous ne trouverez jamais la réponse. Encore une fois, c'est trouver la paix dans le fait de ne pas savoir et de trouver une appréciation pour tout ce qui nous relient, et je sais que c'est quelque chose d'invisible, mais ça en vaut la peine, car cela vous fait moins de souci. Et c'est vraiment ce que nous espérons tous faire de toute façon.

 

En ce qui concerne la physique, je remarque que vous avez rendu Maureen très tactile. Elle s'accroche toujours aux ceintures et au scrunching sur les jolies bijoux lorsqu'elle les inspectent. Comment avez-vous travaillez sur cette particularité de Maureen? Pourquoi fait-elle ça?

Je pense que Maureen est attiré par des choses par lesquelles elle a honte d'être attirée. Elle est donc agressive avec eux. Ces colliers vraiment délicats, elle est tellement attiré par eux, mais elle se sent coupable à ce sujet, alors elle veut presque les souiller. Vous voyez ce que je veux dire?

 

Pas personnellement, mais oui.

Parce qu'elle n'est pas la personne la plus sûre, et elle a tellement d'aspects d'elle-même qui ne vont généralement pas ensemble, trouver un équilibre est une sorte de lutte dans ce film. Il y a un côté d'elle qui est purement animal et très féminine, qui l'incarne vraiment ... Elle est comme une tigresse. Elle est comme un animal vraiment sensuel, immédiat et impulsif, mais il y a aussi d'autres moments où elle est tellement amarrée par la pensée et ces défenses augmentent immédiatement. Et ces défenses sont très difficiles et très masculines et androgynes car son frère lui manque. Elle est une demi-personne et essaie de l'imiter. C'est comme si il avait la force qu'elle n'avait pas sans lui, et elle essaie de donner une impression de se sentir forte et ce n'est pas elle. C'est triste de regarder ce genre de chose, c'est clairement quelqu'un qui essaie de se cacher.

 

Vous avez déjà joué beaucoup de rôle d'assistante de célébrité avec Sils Maria, et récemment, dans le film de Woody Allen. Y faites vous allusion avec les personnes qui travaillent avec vous?

Oui, c'est un drôle de renversement de rôle. Je connais ce travail à l'intérieur. Mais je n'ai pas de personal shopper. Ce n'est pas un travail très courant. Ces vêtements que nous portons à des conférence de presse,  des tapis rouge et autres, ils nous sont tous prêtés. Je n'ai personne qui achètent des pièces élaborées et opulentes pour ma propre collection,  c'est une interaction avec cette forme d'art qui est temporaire et dans le cadre de la promotion d'un film.

 

Certains célébrités semblent utiliser la mode comme une évasion, ou comme une armure, faute d'un meilleur mot. Vous semblez connecté aux vêtements que vous portez.

Absolument, je pense que lorsque les vêtements peuvent vraiment faire leur travail, ils sont le contraire d'une armure, ils peuvent vous faire sentir comme si vous ne vouliez pas vous cachez, et vous êtes la vraie version de vous-même dans la bonne tenue.

Certaines personnes n'ont pas beaucoup d'intêret et certaines personnes n'ont pas de gout très défiant. Beaucoup d'acteurs ne s'en occupent pas vraiment, alors ils embauchent des gens qui le font, pour les aider. Mais moi? J'aime vraiment ça. La raison pour laquelle je n'ai pas honte, c'est parce que cela vient d'un endroit vraiment vrai. Je ne trouve pas qu'il soit superficiel du tout. Je pense que lorsque je mets le bon vêtement, je me sens comme une version plus vraie de moi-même. Je pense qu'il y a des histoires à raconter avec des vêtements, et lorsque vous trouvez des gens qui ressentent la même chose, c'est vraiment amusant de travailler avec eux.

Je pense qu'il est assez évident quand il y a aussi le contraire: il est évident que des personnes sont attirés par ce monde parce qu'ils veulent de l'attention. Je ne veux pas bien regarder parce que je veux que tout le monde me regarde; je veux bien paraître parce que je veux me sentir moi. Il s'agit de se sentir comme vous, et les vêtements  peuvent vous aider à atteindre cet objectif.

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2017

Interview Come Swim: L.A Times

Nouvelle/Ancienne interview de Kristen pour le 'L.A Times', lors de la promo de 'Come Swim' au Sundance Film Festival ...

 

C23nwb2UcAAdUJN

 

(Merci de créditer le blog vous postez cette traduction ailleurs)

 

Kristen Stewart connaît le genre de réflexions que les gens auront à propos de ses débuts de réalisatrice. Et elle n'est pas particulièrement préoccupée par ça. 

"Je n'ai pas peur de faire face à leurs remarques" a déclaré la star sur son nouveau travail, un court-métrage intitulé 'Come Swim'. "Je veux dire, j'ai mis une relation juste au milieu."

La renommée de Stewart vient aujourd'hui de deux domaines: ses relations, qui attirent l'intérêt de dizaines de millions de personnes, et son studieux travail dans des films indépendants, qui permet de vendre des tickets, bien, un peu moins.

Ces deux choses convergent vers 'Come Swim', une pièce qui pousse l'actrice de 26 ans dans des directions artistiques toujours nouvelles tout en offrant aussi des feuilles de thé plus claires sur sa vie personnelle bien gardée.

L'actrice, qui a trouvée sa voie depuis l'emballage autour de la Saga Twilight, qui aura duré 5 ans, poursuit son oeuvre Sinatran avec sa huitième apparition au Sundance Film Festival. Ou bien est-ce son neuvième? Elle ne s'en souvient pas.

Quoi qu'il en soit, cette venue est différente. L'ancienne reine des adolescents vient pour la première fois au Festival en tant qu'écrivain-réalisatrice, pour son nouveau film qui à été soutenu, et apparaîtra sous peu, sur le site Web de Raffinery29.

Alors qu'elle était assise dans la salle de spectacle, le vendredi après-midi, vêtue d'une veste en cuir, des baskets Adidas et d'une composition généreuse, Stewart décrivait le principal animateur de ce film de 17 minutes.

"Je voulais extérioser un processus de pensée littéralement interne." a-t-elle déclaré. "J'ai relu tous mes poèmes des dernières années et j'étais genre 'J'écris le même  poème à plusieurs reprise. Si je ne fais pas ce film, je ne peux pas continuer."

Ce poème était-il sur un amour perdu? Stewart n'as pas répondu. Mais elle a dit qu'elle s'en est servie comme d'une observation liée à la rupture. "C'est regarder les gens tous les jourS et dire - crier - au fond de soi 'Comment vas-tu? Je ne vais pas bien.!"'

'Come Swim' raconte l'histoire d'un homme de 30 ans (Josh Kaye) dans divers états de désespoir. Il boit des liquides avec ferveur - d'une bouteille d'eau, d'un évier, d'une source, vraiment, mais il parvient à étancher sa soif. La voix d'une femme, entre-temps, éclate dans sa tête, en disant les mêmes choses et en déclenchement des choses. Les thèmes de l'humiité et de la sécheresse reviennent très souvent - un homme qui se trouve au fond de l'océan, ou qui traîne dans une étendue de sable. (La musique du film, note-t-elle, à été créer par St Vincent, une ex-compagne de Stewart)

Impossiblement inondé de symbolisme et d'images insolubles, 'Come Swim' pourrait tester la base des fans de Stewart, ou tout au moins le diviser en deux camps: ceux qui lui sont dévoués quoi qu'elle fasse, et ceux qui veulent la voir revenir à des choses plus conventionnelle. Comme avec 'Lost River' de Ryan Gosling, 'Come Swim' fait peu de concessions à l'accessibilté: c'est une star qui a déclaré ne pas avoir construit tout ce qui a permis d'attirer l'attention de tous les paparazzi et de ne pas obtenir une licence pour une expérimentation intégrale.

Ce n'est pas que sa réalisatrice voit le film comme impénétrable.

"Mec, c'est totalement sur les relations personnelles" a déclaré Stewart. "Plein de détresse. Je pense que cela à commencé dans mon esprit comme opaque. Mais à la fin, tout est clair. C'est directement ... Je veux dire, j'ai mis une photo de la petite amie [du personnage principal] sur le mur."

Les ruptures de Stewart, disait-elle, étaient difficiles, profondément et existellement, et l'on finalement secouée pendant les nombreuses heures, et le travail qu'elle a fait pour les oublier.

"Ces événements traumatisant, vous forcent à penser au lieu d'être pris dans des distractions" a déclaré Stewart, qui dans le discours utilise des enthousiasmes elliptiques et une livraison a feu rapide, comme si Wordsworth s'était réveillé d'entre les morts et était revenue en tant que skateur-girls. "C'est ce que je voulais [avec ce film] - tout à coup dire 'Je me rend compte que j'ai un corps, je suis seul et vous êtes seuls, nous sommes tous seuls et nous sommes tous ensemble dans notre solitude."

Elle a déclaré que le processus pour le film avait commencé par un sentiment.

"J'ai commencé avec un aperçu - pas de dialogue - à propos de quelqu'un qui savait ce dont il avait besoin, mais son système ne pouvait pas absorber ça. Il a essayé tous les jours et ne pouvait tout simplement pas. Ensuite, l'image vient à moi. Et le film a vraiment commencé à se créer - il savait exactement ce qu'il voulait être."

Bien qu'elle n'ait pas dit que cela avait quelque chose à voir avec les retombées de sa rupture avec Robert Pattinson - "Je ne veux le réduire à une relation" - elle n'a peut-être pas à le faire. Stewart a admis qu'elle avait " pensé à [ce film] pendant quatre ans" - une période qui s'alligne essentiellement avec sa rupture avec son compagnon de longue date de 'Twilight'.

Cela donnerait à ce film une certaine qualité de riposte - une déclaration tacite vers lui, fondamentalement, que "peu importe les difficultés que j'ai traversée, je n'aurai jamais pu obtenir ce dont j'avais besoin". (Bien que contrairement à d'autres célèbres batailles subtextuelles basées sur des chansons sur des ex, Taylor Swift & John Meyer, Britney Spears & Justin Timberlake - il est difficile d'imaginer que Pattinson y réponde)

Pourtant, juste parce qu'il parle d'un coeur brisé, "ce film n'est pas, un film déchirant", à déclaré Stewart.

"C'est, j'ai besoin de cette bouteille d'eau et chaque jour je me dessèche." "Mais c'est aussi ce que j'ai finalement reconnu: J'ai été tellement folle et j'ai tout fait pour m'en sortir et ce sera mieux. Parce que si vous rester ainsi, ce sera toujours sombre."

"Je voulais, ajouta-t-elle, que cette reconstitution soit glorieuse."

Cela a-t-il été légèrement compromis par le fait que ce film a vu une collaboration avec Saint-Vincent - que la panacé d'un coeur brisé était maintenant taché de la même chose? "Je suis" dit elle "très douée pour compartimenter."

Stewart ne semble pas prête à renoncer à jouer. Mais elle semble sérieuse quand elle dit que la caméra lui donne une satisfaction plus élevé.

"J'ai fait des films en tant qu'actrice que je vais regretter. Et je peux dépasser ça. J'ai eu des moments comme ça, pas beaucoup. En tant qu'actrice, je ne suis pas axé sur le résultat, mais sur l'expérience. Je peux m'en laver les mains et dire [au réalisateur] 'C'est ton truc'. Mais en tant que réalisatrice, c'est différent. Je veux que ce soit dans mon catalogue. Et c'est ... excitant. C'est ... Il n'y a rien de plus à dire. Je regarde chacunes de ces 17 minutes et je les aimes. Tout est là."

A long terme, elle veut développer 'Come Swim' dans une caractéristique et s'inquiète beaucoup de l'étirement de ses abstractions en longueur. "Mais je pourrais facilement faire 120 minutes." a déclaré Stewart.

Son retour à la réalisation est plus qu'imminente. Son prochain film est un autre court-métrage. Raffinery29 à de nouveau accepté de le financer, à déclaré Stewart et ce sera " à la fois beau et sombre et sur le contrôle des armes à feu", fait dans le style d'un clip vidéo, potentiellement construit autour d'une chanson originale. Stewart continuera à faire des voyages vers des destinations peu orthodoxes.

 

Source: Team Kristen Site.

Posté par BelliBells à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :